LES P’TITS FEAT’ QUI PIQUENT – Je Ne Suis Pas La FFV/LGV !

Parce qu’en ce bas monde, seuls rêves et joies peuvent nous sortir des ténèbres ambiantes. Parce que les sports de glisse ont ce potentiel de faire sourire et d’alimenter les nuits et l’âme des kidzzz de 5 à 105 ans… Pour tout ça, Olivié Lafleur nous dresse le portrait de l’état d’esprit des hauts dignitaires qui sont sensés booster cette machine à rêve qu’est le windsurf…

texte et photos : Olivié Lafleur

dessin : Colin Hemet

« UN RAPIDE BILAN DE LA REALITE DU WINDSURF EN GPE; DERRIERE LES PAILLETTES D’ECUME, QU’Y A T IL?

J’ai cru vomir en arrivant sur la compet’ de slalom du GPE WINDSURF TOUR à Viard dimanche dernier quand j’ai vu la tirelire posé sur la table des inscriptions: « DONS POUR ACHAT VHF »

La cagnotte de la HONTE !!!
La cagnotte de la HONTE !!!

Un appel aux dons lancés aux riders pour que le GPE WINDSURF TOUR puisse avoir une VHF!!!!!! C’est quoi ce délire?!!?

Le GPE WINDSURF TOUR c’est plus de 67 coureurs/licenciés en vagues et en slalom en 2014, et près de 89 gamins coureurs/licenciés sur le KIDDY TOUR!!!!!!

C’est aussi 3 rideurs de classe internationale issus de cette filière que sont Camille JUBAN (double vainqueur du tour American Windsurfing Tour…), Antoine MARTIN (9 ieme PWA 2014) et Tristan ALGRET (Slalom Champion Youth PWA 2013 et 2014). Le GPE WINDSURF TOUR c’est Le plus gros pourvoyeurs de talent Guadeloupéens en voile, c’est LA discipline Phare en National et à l’International de la LIGUE GUADELOUPEENE DE VOILE qui est elle même chapeautée par la FFV, la Fédération Française de Voile.

Pourquoi cet appel aux dons ? Vous l’aurez compris : il n‘y a même pas 100 euros dans les caisses du GPE WINDSURF TOUR en budget de fonctionnement. Que fait la LGV, la FFV, que fait police ?!!?

Soyons clair : Le Windsurf, la Planche à Voile, le Funboard… quelque soit son appellation, se fait enfler par sa tutelle institutionnelle depuis les origines. On a commis le pêché originel en se faisant rattacher comme discipline sportive à l’IYRU (devenu ISAF en 1996) qui gère la voile dans le monde et donc par la FFV en France.

En gros, On est chapeauté par des Voileux, des gars du yachting qui sont à milles lieux de l’ESPRIT de notre sport. Ils nous ont imposés leurs règles débiles en compétition depuis le début, à l’opposé du « NO RULES » qu’est l’essence même du windsurf. Ils nous ont fait passé pour des débiles en nous faisant intégrer les jeux Olympiques sur des « régates » (rien que ce mot fait flipper !) remplies de règles issues du Yachting. Ils ont récupéré l’image forte du windsurf des 80’s et 90’s tout en sabordant toute velléité d’indépendance.

Le Windsurf en France (pour sa partie compétition) a eu la chance de voir se créer un tour Pro en 1991, la FPBA, géré par les coureurs eux mêmes qui a du se battre contre la FFV, qui a généré des générations de windsurfeurs pro (tous les champions actuels qui cartonnent en PWA) et qui finalement est retourné sous le giron fédéral pour son plus grand malheur en devenant l’AFF !!!

On a voulu faire la même chose en Guadeloupe avec le GPE WINDSURF TOUR. Des compétitions « carrées » au niveau sportif et où l’esprit du windsurf serait respecté. La LGV (Ligue Guadeloupéenne de Voile) n’y a rien trouvé a redire, tu m’étonnes Charles ?!!? « Laissons les bénévoles faire tout le boulot, on en retirera les fruits » est la phrase qui peut résumer ce qui se passe. Les champions éclosent, on a une couverture média inouïe en local, national et international en seulement 6 ans d’existence.

Et que fait concrètement comme boulot pour la planche à voile le CTR et le président de la Ligue actuel?!! je vous le donne en mille. RIIIIEN, NADA, DES CLOPINETTES !!!! Si quand même j’exagère,ils nous filent des médailles de pacotilles une fois l’an dans une grande messe qui rassemble 3 pelés 4 tondus !!!

featuring tainos

Qu’ont fait les CTR en Guadeloupe depuis la création de la planche à voile ?

Hormis le premier, le grand Jean RICLER (le président historique du CNBT) qui adorait cette discipline, ses successeurs n’ont rien fait ou plutôt se sont battu pour leur chapelle car c’est bien là le problème de la FFV. Elle regroupe tellement de disciplines différentes de la Voile (avec comme mouton noir historique, les excités du Windsurf ) que les gars sensés se battre en local pour faire avancer chaque discipline, les CTR (Conseiller Technique Régionaux) ne font pas leur boulot pour chacune des disciplines.

Laurent Pillot celui qui a remplacé Jean Ricler à la fin des années 80 a sacrifié une génération entière de windsurfeurs talentueux en les envoyant dans la filière/poubelle qu’était la Raceboard, en vu du graal Olympique de mes 2 où un seul coureur tous les 4 ans peut « concourir pour la nation » (sur un support de merde n’intéressant qu’eux !). Ce qui exclu (élimine est le mot plus juste) de ce fait tout les autres prétendants, qui partent alimenter les nombreux « déçus » de la planche.

En GPE, la génération des Vincent Beauvarlet et consors en fait parti. Ils rêvaient de Coupe du monde de Windsurf à Hawaii…. (ndlr: ah bon pas de celles de Sylt ? gnark, gnark elle était facile). Résultats des comptes, ils sont allés tirer des bords en rade de Brest !!!

Alors qu’en même temps mourrait à petits feux ma génération, plus ancienne (les Guibourdin, de Lacaze, Bahadour, Bourroux) qui ont cartonné en windsurf en national et international sans aucune reconnaissance et aide de leur tutelle fédérale locale. Les successeurs de Pillot dont je me rappelle plus les noms ont continué cette politique destructrice faisant couler le windsurf peu à peu en Guadeloupe, pour, par contre, pousser leurs disciplines favorites. On a eu droit à l’avènement du Hobbie Cat au milieu/fin des années 90 puis sa mort lente, puis ce fut au tour de l’Optimist au début des années 2000 de connaître ses années de gloire en local poussé à fond par le CTR qui adore cela mais qui malgré ses efforts et aides financières est tombé en déshérence. Ils n’étaient pas plus de dix gamins à leur dernière compèt…

Et le Windsurf dans tout ça ?!!? Et bien on a essayé de survivre pendant ces deux décennies de mépris fédéral, car il y avait comme président de la ligue Guadeloupéenne de voile un certain Jean Marie Thélier, le président du club Cataraïbes, qui a toujours eu un faible pour le windsurf bien qu’il fasse du Cata de sport et il a tout fait pour que l’on ne meurt pas en nous laissant faire et organiser nos compèts comme on l’entendait, dans notre coin avec le succès que l’on connaît.

Le CTR actuel qui était à ses cotés et qui est encore actuellement en poste, Jérome Chedeville, adore la filière Optimist (so sexy !) mais nous a aussi laissé faire notre « sauce » sans pour autant nous aider concrètement, si ce n’est remplir quelques dossiers d’aide à la Région pour nos coureurs internationaux qui n’ont jamais aboutis . Il n’a jamais pris la peine de daigner venir sur un de nos évènements qui regroupent des centaines de spectateurs comme feu les Taïnos Fury au Phare de Vieux-fort ou maintenant les Taïnos Soukouss’ à Trois –Rivières (juste une fois en bateau, pendant 1 heure à une Fury !)… Koooool Jéjé, en gros on fait ton boulot, on développe la filière windsurf et la FFV en tire les bénéfices (licences en local et titres et visibilité en national et à l’international)…ça va, elle est pas belle la Vie ???

Yesss en gros on est ignoré/méprisé par les instances fédérales de tutelle mais on nous laisse faire. Mais là où le bas va blesser et blesse déjà pour nous, c’est qu’il y a deux ans, Jean Marie Thélier s’est fait débarquer de la LGV par un représentant de la Voile Traditionnelle (canot en bois ayant récemment franchis la barrière mythique des 5 nœuds plein largue!) George Santtalikan le boss du TGVT (le tour de voile trad’ massivement aidé par la région) qui lui aussi, à l’instar de Jéjé, ne s’est jamais pointé sur une de nos compet’ depuis qu’il est en poste.

"vous la voyez venir la grosse bôme en bambou de la modernité?"
« vous la voyez venir la grosse bôme en bambou de la modernité? »

Donc voilà le topo. Il y a eu l’ère politique Raceboard/mouroir, Hobbie Cat, Optimist (pessimist ?) et voici donc l’ére VOILE TRAD’ …et nous alors, on l’a dans le tail comdab ???

Et bien nous, on mendie auprès des coureurs 100 euros pour pouvoir se payer une VHF !!!

On sèl chimen, l’indépendans’.

Olivié Lafleur GPE4.

PS: Je suis Windsurfer depuis 1976, je ne parle qu’en mon nom, je ne fais pas parti de la commission Windsurf de la LGV, juste un Windsurfer qui en a marre depuis 1983 (date d’achat de ma première licence !) de se faire enfler la FFV et la LGV. J’ai une pensée émue pour tous les moniteurs de Windsurf (estampillés FFV et privés) qui font un super boulot éducatif auprès des jeunes pour un salaire de misère et qui, bénévolement, font avancer tous les jours le Windsurf. Je dis un gros BIGUP à la commission Windsurf de la LGV qui sont au nombre de 6/7 et qui se battent bénévolement eux aussi pour la cause. Respect à vous …. car « c’est vraiment dur d’être mal aimé par des cons » (Charlie invert » dédicace) …

Vive le Windsurf Libre plus que jamais !« 

hector le Balaou : "putain Olive, trooop swag ta nouvelle serpillère!!"   Olivié " mais non Totor t'y es pas du tout, c'est mon ti shirt préféré de la LGV représentant La voile en Guadeloupe avec leur super logo (une voile d'opti+ une voile de trad'+ d'habitable!!!!!! et pis c'est tout)... je m'en servirai jamais de serpillère j'ai trop de respect pour les serpillères"
Hector le Balaou : « putain Olive, trooop swag ta nouvelle serpillère!! »
Olivié  » mais non Totor t’y es pas du tout, c’est mon ti shirt préféré de la LGV représentant la voile en Guadeloupe avec leur super logo (une voile d’opti+ une voile de trad’+ d’habitable!!!!!! et pis c’est tout)… Je m’en servirai jamais de serpillère j’ai trop de respect pour les serpillères »

Pages

6 Comments

  1. Daniel Carlier
    19 janvier 2015
    Reply

    Quand on pense que le sportif français le plus titré est un windsurfer et que 95% des français ne le savent pas, c’est à désespérer … ( je pense à Antoine Albeau bien sur )

  2. 21 janvier 2015
    Reply

    Trés beau texte qui montre bien la difficulté qu’a notre sport a exister! pas d’argent, pas de spots, le désert et pourtant il vit ce sport, grâce à la passion qui rassemble tous ses pratiquants!

  3. soizic
    23 janvier 2015
    Reply

    Tiens, tiens, l’esprit et le style sorad ferait-il des émules?…Le politiquement correct s’effacerait-il devant la libre expression? Et si sorad nous permettait d’ouvrir les yeux et d’avancer un peu vers un « monde plus juste »?
    Accepter d’aller au-delà de la polémique ; avoir le courage de dépasser les vieilles habitudes… En voilà une bonne démarche !
    Sorad pourrait jouer le rôle de starter pour une prise de conscience et réagir ! Et le monde de la glisse est un spot idéal pour commencer !

  4. Julien
    23 janvier 2015
    Reply

    woua ! j’y crois pas le windsurf est touché par l’intégrisme ! Je pensais qu’il n’y avait que des gens cools, c’est ce que j’avais ressenti quand je suis allé voir les pros à Batri dernièrement. Comme quoi il y a bien des cons partout !

    Je pratique la planche, le cata de sport, l’habitable, la voile trad et tout support portant une voile… et je ne partage pas du tout l’avis de cet abruti !

    • admin
      23 janvier 2015
      Reply

      Bonjour Julien,

      Je crois que tu n’es pas tombé sur le bon site pour proférer tes insultes. Si tu n’es pas allé lire nos lignes, l’éloquence grammaticale est de mise. On se moque, on traque, on satire et on échauffe les esprits d’un peu tous les milieux mais tout en restant polis.

      Et si tu as bien lu cet article, il n’y a nul intégrisme dans les propos, mais bien une remise en question du système fédéral qui n’a aucune reconnaissance et qui laisse le windsurf se démerder tout seul au profit d’activités nautiques qui pompent tout le budget alloué. C’est dommage venant d’une fédération qui est censée représenter les meilleurs intérêts de chaque sport qu’elle représente.

      Tu noteras aussi que l’abruti en question ne se cache pas et signe de son prénom, nom et numéro de voile. Quand on insulte comme tu le fais, on signe également 😉

      Mais au nom de la liberté d’expression, et parce que l’insulte est l’arme des faibles, je publie ton commentaire qui m’a bien fait rigoler. Après tout l’un des but de ce webzine de la culture glisse décalée, c’est bel et bien de rigoler.

      Colin Hemet
      So Rad Le Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *