En se baladant au Mondial du Vent, on est tombé sur la première journée du WindMeet Freestyle Tour, le circuit de windsurf freestyle français en escale à Leucate pour le MDV. Du coup So Rad vous propose nos notes sur cette première journée. Qui est chaud, qui l’est moins?

Les kidz: 5 tout jeunes riders agé de 10 à 13 ans. Ils ont ouvert le bal dans un vent très léger mais bien assez fort pour leur micros gabarits et pour se lâcher. Pas encore de grosses figures mais ils sont déjà à bosser leurs positions pour tenter les gros tricks… Ça va vite venir.

La foule: Du monde !!! Du monde pour un évènement de windsurf… Ce n’était pas arrivé depuis très longtemps et c’est beau à voir.

Le speaker: AH!!! Enfin un mec drôle et qui parle sans t’endormir. Le prénommé Brieuc parle bien, connait ses gammes, les riders… Des fois même, il connait les tricks (ceci est du second degré ;)).

Sam Estève: C’est qui lui? Bah on sait pas trop mais il envoie fort!!! Tout jeune, il a encore des boutons mais une bonne tête quand même, et qu’est ce qu’il est fort… Dans les révélations de cette étape. Très bon style en plus de certains des tous derniers tricks dans sa poche. On vous en parle plus bientôt.

Felipe Minier: Le Franco-brésilien qui aime un peu trop faire de l’optimist (oui on parle du bateau…), s’est lui aussi lâché sur l’eau en montrant un beau niveau. En en reparlant à l’apéro il fait parti de ceux qui ont le plus marqué les esprits.

Benoit Crumeyrolle: Au taquet sur l’organisation à terre, il court partout pour que tout soit parfait, et c’est le cas!!! Ce qui fait que c’est assez drôle de le voir naviguer en heat… Les crashs les plus violents de la journée, c’est fou ce que le corps humain peut encaisser!

Loic Viandier: La soirée de la veille aura été très dure pour certains. Les yeux fatigués et la démarche lourde, Loic se met quand même à l’eau et montrera ses plus gros tricks dans les rafales les plus violentes!!! Bon pour l’interview on attendra, il est parti se coucher. Mais l’esprit de ce gars nous plait.

Pascal Joly: Le pionnier du freestyle à la française fait toujours le show. Des tricks à l’ancienne mais propres et toujours avec le smile. Quand il chute, il le fait avec le plus de grâce possible et ça c’est du rad à l’ancienne. On adore.

 Le niveau général qui progresse: Le freestyle windsurf était quasiment mort en France il y a 5 ans. C’est fou de voir à quel point les riders amateurs ont prit le pas sur les pros et ont fait augmenté leurs niveaux pour le rendre vraiment intéressant visuellement. De l’ampleur et de plus en plus de style, c’est ça qu’on aime.

Les internationaux  (Julien Mas, Nico Akgazciyan, Anto Ruenes, Antoine Albert, Adrien Bosson et Romain Pinocheau): Ouais bah eux c’est quand même une autre dimension… Plus d’amplitude et de pop, un répertoire complet, ils sont toujours bien placés et on voit vite pourquoi ils font partis de l’élite mondiale. Bref ils sont vraiment un cran au dessus, mais justement pas besoin d’en dire plus sur eux.

Le vent: Très irrégulier. Parfois très faible, parfois franchement trop violent, ça n’était pas facile pour les riders… Demain on prend encore un cran au dessus en terme de violence. Ça va être dur pour les riders en freestyle mais surtout et c’est peut être ce qui nous excite le plus depuis le début de ce Mondial, c’est qu’il va y avoir le kicker!!!! Une énorme rampe de saut pour les windsurfeurs décérébrés. Ça va être bon!!!!

Pour vous servir,

Colin d;{-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *