Et pour cette dernière brève du Mondial, avant de reprendre la route pour la prochaine chronique « en bois », on vous livre nos impressions « avé l’aççent » sur l’ensemble de cette cuvée Mondial du Vent 2014 (crédits photos: 421Sport, WindMeet et So Rad, vidéo: Ride Production)

****Duvel Triple Hop 2014 (mmmmmhhhh !!!)

La Tramontane : Dingue, incroyable, violente, So Freakin’ Raaaad !!! Pendant les 10 jours de l’évènement, le vent aura soufflé non stop sur le spot… et s’éteindra le soir même du clap de fin. C’est beau!!! Merci Dame Nature, merci Poseidon, merci Éole, vous vous rattrapez d’une bien belle manière de la session Bonduelle de l’étape du RCWPT de Carro.

Le public : Plus de 500 personnes qui restent en plein vent à se faire fouetter par les 100km/h de vent et par le sable sans broncher. Il faut croire que le windsurf autant que le kitesurf attire les sado-masochiste. On ne sait pas si c’est rad ou si c’est malsain mais voir autant de spectateurs, c’est très émouvant.

crédit photo: WindMeet
crédit photo: WindMeet

Les soirées au Wesh Center Crew : Entre DJ Romu Tatête et Freddy Jay, c’est là bas que tout se passait ces deux soirs là. Enorme ambiance, pas une seule bagarre, tout le monde avec le sourire et à danser. Deux belles fêtes imprégnées de « good vibes ». Pour tout vous dire, les frigos se sont fait dévalisés, poussant l’hôte de ses lieux à récupérer ce qu’il trouvait, donnant ainsi de nouveaux cocktails dont certains très gôutus.

crédit photo: So Rad
crédit photo: So Rad

***Chouffe (re-mmmmmhhhh!!!)

Le windsurf freestyle : N’est définitivement pas mort. Seuls les windsurfers étaient à l’eau lorsque la tram soufflait plus que de raison. Les kitesurfers n’avaient pas le droit de se mettre à l’eau pour des raisons de sécurité… En windsurf on a vu des tricks de porcs, des gros crashs, des blessés, des tricks de super porcs, et des super gros crashs !!!

Les caméramans au cœur de l’action : Ride Production, 421Sport, Even Production, … et tout ceux qui passaient leurs temps derrière la cam ou les appareils photos. Dans le vent et le sable, ils sont bien vaillants eux aussi.

RP JET SKI CRASH – WINDMEET FREESTYLE TOUR 2014 MDV LEUCATE from RIDE PRODUCTION TV on Vimeo.

Le kite-foil : Peut être pas si rad mais c’est beau. Aucun sillage derrière le rider qui a vraiment l’air de voler… Nous, les belles choses, on aime bien aussi.

Les demi finales de la troisème manche du Wind Meet : Adrien Bosson VS Julien Mas et Antony Ruenes VS Nico Agkazciyan. Un peu moins de vent (3 nœuds de moins…) et d’un seul coup, ces gars là se mettent en mode World Cup et posent tous leurs moves les plus techniques avec une amplitude déconcertante. « Pasko, Pushloop, spock-kono, Burner no hand »… toutes les dernières figures y sont passés. Impressionnant !!!

Felipe Minier : Alors qu’il se faisait punir par Loic Viandier sur 5 minutes de heat, le brésilien de Marseille se réveille et claque un énorme « culo ». Deux tricks et deux minutes plus tard Felipe réalise le plus gros hold up de tout le contest et reporte son heat. Rad !!!

1292108_468826269887551_8649470666351676958_o
crédit photo: 421Sport

Antony Ruenes : Il était en feu !!! Déçu de ses prestations des jours précédents, TrashBoy se chauffe en freesession devant la foule et croquera littéralement ses adversaires dès les quarts. En passant les demis avec un « Pasko » contre Nico jusqu’à la finale qu’il engloutira avec l’option « spocks » de Julien Mas, son adversaire.

crédit photo: 421Sports
crédit photo: 421Sport

**Leffe (vite fait mmmmhh mais point trop n’en faut)

Julien Mas : Si il est un rider qui représente le mot irrégulier en ce bas monde, c’est lui. Capable de claquer les moves les plus dur avec une réussite déconcertante en free-session, en heat Julien se bloque sur un tricks qu’il essaye 50 fois sans le poser, pars sous le vent de la zone jusqu’à se faire oublier des juges… Ah oui, il me doit toujours une bière.

Antoine Albert : Très fort, un sacré niveau le bougre… Mais dites lui juste de ne pas mettre son wishbone aussi haut, ses passages à contre donne l’impression que le garçon est à bras raccourcis (x… pardon!). Ah oui, dites lui aussi de penser à ranger sa chambre…

Jéremy Ansellem : Lui la prochaine fois qu’on le croise faut le scotcher à un arbre et le tondre. Le mec qui a la pire coupe de cheveux de tout le circuit navigue fort. Il est capable de mettre de très gros tricks avec un style très puissant et de très bons appuis, mais il se blesse le dernier jour. Officiellement, il se serait brisé un cheveux dans sa mèche. Ah oui, dites lui aussi que le boardshort blanc par dessus sa combinaison n’est pas vraiment nécessaire…

*Kro (si vraiment y’a rien d’autre…)

La troisième manche enchainée direct après la deuxième : Après trois jours de vent archi violent et deux belles manches de bouclées, la décision a été prise de lancer dans la foulée une troisième manche. Dommage car le public était vraiment nombreux pour regarder une free-session avant que ça ne reparte. Mais lassé de voir les même choses que les jours précédents, ils sont tous repartis. La démo du kicker ne ravivera pas la flamme de la foule, déjà partie à l’apéro. Dommage…

Les sandwichs du midi : ils sont bons les sandwichs du snack d’à coté, nous préférons passer les détails sur ceux qui nous étaient proposés par l’organisation…

Les spocks tentatives de transformations en kono : Quand on a un heat avec deux mecs qui font de la coupe du monde, on s’attend à un gros show. Bah en fait, on a droit à un concours du tricks le plus facile qui soit sans qu’il ne réussissent à transformer l’essai en y ajoutant une autre manoeuvre. C’est lassant et ce n’est pas comme si leurs bagages de tricks n’en avait pas milles autres à nous montrer. Ce n’est pas bien l’acharnement, non non non.

crédit photo: 421Sports
crédit photo: 421Sport

Allez sans rancune à ceux qu’on taquine, c’est de l’humour. N’oubliez pas, la glisse, c’est fun!!!

Colin d;{-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *