LES TRIBULATIONS DE RADMAN – FISE WORLD MONTPELLIER – J2

Décidément ce FISE WORLD 2015 nous inspire… Alors soyons créatifs pour l’anecdote du jour.

La salle se fait sombre, les blablatissements se tarissent, seuls quelques chuchotements isolés se font vaguement entendre… le plancher craque et trois coups sourds retentissent.

Le rideau frissone avant de s’ouvrir sur un gigantesque tipi. À l’intérieur, s’affairent quelques journalistes derrière leurs ordinateurs et caméras.

Aussi, pour vous aider à suivre le fil de cette courte scène, vous avez le texte entre vos mains.

Capture d’écran 2015-05-15 à 18.11.02

FISE WORLD MONTPELLIER 2015

PERSONNAGES

L’INDIVIDU, un tout à fait singulier personnage, vêtu d’un jogging relevé à mi-mollet d’un coté seulement, l’autre étant rentré dans une chaussette, un sweat brillant siglé P.S.G. et coiffé une casquette trop petite pour lui mais serré au maximum et porté incliné à 3/4 penché sur le côté droit. Sa démarche galinacéenne complète l’aspect particulier de l’individu.

LE MANAGER, un modèle de calme et de patience, jeune bénévole en charge de la zone presse, zone assaillie de toutes parts… Il n’aime pas les boissons énergisantes et a un autocollant lapin psycho rose, vert et jaune sur son ordinateur.

LES AUTRES, les divers journalistes présents selon le moment de la journée.

Acte 2 – scène 3 1/3

Espace Presse sur le coup des une heure et demi deux heures. Deux journalistes sont derrière leurs ordinateur, un troisième chill plus loin dans un des canapés gonflables, un des deux rouges. Le Manager est derrière son ordinateur quand un mec se pointe avec une démarche galinacéenne et le regard vif, dénotant avec la quiétude du lieu.

LE MANAGER : Bonjour, excusez moi mais avez-vous un badge presse ?

L’INDIVIDU : Non m’sieur j’ai rien de ç’la .

LE MANAGER : Alors désolé mais je vais te demander de sortir de cette zone, elle n’est accessible qu’aux journalistes munis d’un badge.

L’INDIVIDU l’air surprit : Ah ouais j’ai pas l’droit d’rester là m’sieur ?

LE MANAGER : Non désolé on ne peut pas laisser rentrer tout le monde, c’est pourquoi seuls ceux munis d’un badge presse encore une fois peuvent rentrer pour y travailler.

L’INDIVIDU esquissant un semblant de sa fameuse et tellement audacieuse démarche… … puis se ravisant : Eh, je peux avoir de l’eau quand même ? S’il vous plait m’sieur ?

LE MANAGER s’empressant de lui en donner une : Pas de soucis, ça je peux te l’offrir. Allez, au revoir !!!

L’INDIVIDU ne bougeant pas, montant le menton comme pour annoncer quelque chose de grande importance : Ah ouais mais en fait je travaille pour le P.S.G. t’as vu !!!

LE MANAGER sensiblement amusé si l’on en croit le ton très légèrement ironique de sa réponse : Ah ouais, mais désolé ça ne te fait toujours pas rester dans cette zone.

L’INDIVIDU se lançant dans trois pas que l’on trouverait presque dansant, mais de la danse comique, avant de se figer à nouveau : Ouais je travaille pour le Paris Saint Germain, vous connaissez ? Je suis venu pour représenter un peu t’as vu !

LE MANAGER : …

L’UN DES AUTRES sans lever les yeux de son ordinateur : Mais non ?!!?

L’INDIVIDU repartant : Eh oui !!! Je vous rechecke plus tard …

Quelques regards amusés s’échangent.

LE MANAGER l’air quasi sous le choc, les larmes de son rire intérieur ne sont pas loin : Eh beh !!! Celle là je dois dire qu’on ne me l’avait jamais faite !!!

LES AUTRES riant : Nan mais quelle audace !!! – Oui il y en a qui osent tout !!! – S’est il seulement rendu compte qu’il n’était pas vraiment discret dans ce déguisement pour s’infiltrer partout… – Non peut être qu’ils sont plus malins que ça. Peut être qu’il attire justement toute l’attention pendant que d’autres s’occupent de la sale besogne…

D’un coup tous s’affairent à vérifier leurs sacs, il ne manque finalement rien et les rires laissés en suspens s’envolent de plus belle…

Et toujours pour vous servir, les petites tribulations journalières de ce cher Tonton.

LES TRIBULATIONS DE RADMAN – FISE WORLD MONTPELLIER – Jour II from Colin So Rad Le Mag on Vimeo.

P.S. : Il n’y a dans le texte ci-dessus aucun message de haine à l’encontre de la communauté footballistiqueuse. C’est tout que pour rire et vous présenter la face cachée du quotidien des gens de l’ombre. Et surtout n’oubliez pas, la glisse c’est fun !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *