Parti très tôt de Genève, une escale interminable à Francfort pour enfin arriver à Amsterdam retrouver Ruben Petrisie après avoir déambulé dans les rues bondées de la capitale hollandaise, m’arrêtant au passage déguster du Gouda vieux dans un magasin qui, avouons le, inspire l’appétit quand on passe devant.

1475844_10151873791207709_1984855877_n

Artiste, DJ, ex-windsurfer pro, responsable funboard freestyle entre autre, au sein de l’IFCA (l’organisation internationale qui gère le monde des compétitions dans les sports nautiques), Ruben est autodidacte à plus d’un titre. Ayant grandi sur l’île de Bonaire dans les Antilles Néerlandaises, il m’a convié sur son ile pour So Rad et pour l’aider sur ce qui aurait dû être les World Freestyle Pro Kids.

petit aparté pour mieux vous expliquer:

Initialement annoncée comme étant la coupe du monde junior, mais s’y étant pris trop tard, l’organisation locale n’a pas pu prévenir à temps les jeunes européens, qui étant toujours à l’école, ne peuvent pas facilement s’y rendre. L’IFCA a donc décidé de ne pas rendre cette compétition officielle. Mais les locaux voulant tout de même avoir une épreuve d’un certain standing ont décidé de garder les normes IFCA en termes de juges, de retombées médias, d’organisation… C’est donc là que Ruben intervient et que mon implication en tant que chef-juge démarre aussi.

Revenons au périple. Décollant d’Amsterdam Schiphol, c’est un long voyage de près de 9h qui nous attend avant d’atterrir sur la petite et assez désertique ile de Curaçao. Pour rejoindre Bonaire, il n’y a qu’un petit quart d’heure à vol d’oiseau. Ça tombe bien, il faut reprendre l’avion. Et quel avion !!! Sortant d’un énorme Boeing à deux étages, c’est assez drôle de se retrouver dans un petit coucou logeant tout au plus un trentaine de personnes. Le vol initialement prévu ayant eu un petit souci, c’est une compagnie vénézuélienne qui nous accueille. L’hôtesse de l’air n’a d’ailleurs pas vraiment l’air de savoir quelle est notre destination. (imaginez un anglais teinté d’un accent espagnol, hmmmm) « ladies ‘n gentlemen, welcome to this Albatros flight heading to … – blanc, l’hôtesse se retourne vers le pilote, on devine un « Por donde vamonos???« – … Bonaire!!!

IMG_20140623_154421_0

Il fait 50° dans ce coucou, les gros touristes, hollandais pour la plupart, dégoulinent de sueur. Moi aussi mais c’est sûrement dû au vent qui ballote le petit avion comme une plume. Par la fenêtre, on devine l’ile, les marais salants, le spot de l’évènement, Sorobon beach…

IMG_20140624_104430_0

Le premier pas sur Bonaire ne doit pas avoir grand chose à voir avec le premier pas sur la lune, mais une chose frappe… il fait CHAUD!!!

A plus tard pour plus d’histoires,

Colin d;{-

2 réactions au sujet de « SO RAD EN BALADE – Bonaire 2014 – PWA ‘n Pro Kidzzz – Part I »

  1. You’re lucky !
    Merci à So rad de nous faire voyager !
    En lisant l’article, on goûte le fromage et on a chaud ! On entend même l’accent de l’hôtesse de l’air qu’on devine pas vilaine … Je crois même entendre quelques échos de steel band !
    A quand la suite ?

  2. Hey on voyage on voyage!!!! 🙂

    Juju kiff les wesh side Story ( moi aussi)

    On t’adore Colin!!!!!!!!!!!!!!!!! 😉 🙂 😉 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *