Crédit photographique: Jérémy Lacave.

 

Ce week end c’était l’étape qualificative* du Rip Curl Windsurfing Pro Tour à Carro (13).

Du vent fort à modéré et de belles vagues (énormes le premier jour !!!) pour un show de windsurf comme on les aime. Des doubles loops, des satellisations, des gros surfs et du matériel brisé. Une étape bien extrême avec soixante riders dont seulement 10 seront qualifiés pour rentrer parmi l’élite du top 30 français.

Nombreux sont les « amateurs » à avoir impressionné la galerie (Florian Cao, Felipe Minier (blessé), Benoit Devinat, Florian Carbonnet, Anthony Mazellier Thomas Van Batten, …), et si certains comptaient bien faire une belle performance, il y a aussi eu des surpris parmi les surprises de cette compétition.

10411019_758216844233130_2000035316258794612_n

Fred Dias, 47 ans va jusqu’aux quarts de finale, heureux comme un gamin. Gauthier Lefevre, jusqu’en demi-finale, termine 5 ème et 1er amateur. Florent Catry qui n’en demandait pas moins lui non plus avec une belle demi-finale. On risque de revoir ces trois la (parmi beaucoup d’autres) aller taquiner le top 10 du RCWPT 2015 à venir…

Pour une fois parlons un peu du podium. Sylvain Puig était super content de finir 4 ème. En fait il était déjà sur un nuage d’arriver en finale. Nico Akgazciyan bon troisième, heureux lui aussi d’avoir pu arriver jusque ici.

10698473_758626707525477_6814155613252620381_n559655_758632500858231_4569758559690323921_n

Par contre, entre Régis Bouron déçu et Yann Sorlut à peine satisfait de leurs seconde et première places respectives, le cas méritait que So Rad Le Mag se penche dessus.

Yann était content de gagner bien sûr, mais il n’était pas content de sa navigation. Quand on a vu la prestation de l’ex-Champion de France, on peut douter de son mécontentement. Mais quand on sait ce qu’il peut mettre comme tricks dans ces conditions, il est vrai que Yann ne nous a pas sorti son A-Game. Il repart donc vainqueur content, mais avec une sensation qu’il aurait pu encore plus enfoncer le clou.

Quant à Régis, il n’a jamais gagné de compétition majeure, et se voyait bien remporter ce trophée… Il n’a pas réussi à battre Yann, même dans les conditions qui étaient les siennes. Il ne se cache pas et le dit au micro, il voulait gagner. Le problème c’est que Yann a depuis longtemps un ascendant psychologique sur le garçon. Et Régio de nous raconter une belle petite anecdote sur l’histoire, guitare sur les genoux, tel un crooner l’âme en peine.

« C’était chez Yann, dans la Manche sur le spot du Rozel. Les conditions étaient parfaites, en 4m avec des pures vagues. J’ai mis un gros 360° devant Yann, on est rentré au bord, il m’a sorti que je l’avais inspiré et il est reparti pour prendre une vague et en essayer un. Biimmm !!! Il l’a mis, parfait, est rentré au bord et m’a challengé sur le goyter. Je me suis remis à l’eau, pris une bombe, envoyé un gros goyter et j’ai fini au fond de l’eau. J’ai pris une monstre boite. Yann était trop mort de rire à se foutre de moi. Il s’est remis à l’eau pour chopper une bonne vague et a envoyé un goyter parfait. J’étais vert!!! »

Va t’il falloir avoir recours à des incantations vaudoues pour Mister Bouron afin de briser le sort et enfin remporter ce contest ? Ce qui est sûr. c’est qu’il aura enflammé les deux jours dans les airs et qu’il est plus que capable de remporter une épreuve du Rip Curl Windsurfing Pro Tour. Et Yann, taquin mais étant conscient du potentiel de son adversaire, lui lancera en partant cette gentille pique « T’as plus qu’à penser à surfer une vague ou deux dans ta finale la prochaine fois 😉  »

1658222_758619350859546_7713917552221653157_o

Les dés sont lancés pour la prochaine étape, ça risque de tourner au carnage cette histoire.

Le spot, contrairement à l’étape avorté en Avril dernier, aura délivré de sacrées bonnes conditions. Mais en arrivant à 7h30 sur Carro le samedi matin, la peur nous a pris à la gorge. Le vent était complètement de terre, faible… Benoit Devinat et Jean Mat’ De Rid(d)er viennent d’arriver après avoir passé la nuit sur la route en venant de l’ile d’Oléron. Yann Sorlut et Alexandre Grand Guillot, arrivés tard la veille, et quelques autres locaux travaillant le vendredi nous rejoignent sur le spot. Tout le monde se regarde et n’ose le dire… Ça craint !!! C’est alors que JB Caste arrive flamboyant !!! « C’est bon les gars ça va le faire !!! » Sans trop y croire tout se met en place; les inscriptions et le briefing prennent place… Et trois quarts d’heure plus tard, Benoit et Jean Mat’ se mettent à l’eau, et commencent à prendre de bonnes vagues. Les premiers heats sont lancés, le vent prend des tours progressivement, les sauts deviennent alors pris en compte et la machine fut lancée…

Quelques heures plus tard dans les huitièmes de finale, Arnaud Marty s’envole sur un backloop stratosphérique, et en finale Régis collera le plus gros late forward de la journée, acclamé par une foule en délire !!!

10612997_758219334232881_8332875167828232997_n

Nos craintes se sont avérés fausses et Carro aura cette fois ci tenu ses promesses. La tête pleine d’images, fatigué mais content de cette belle journée. C’est en sirotant devant le coucher de soleil, sur une terrasse donnant sur le break qui déferle sur la droite du spot, que se termine cette magnifique épreuve. Merci Raf’ pour l’accueil dans ta « maison ».

Imaginez un instant que vous êtes dans un film américain, un genre de « Surfer Dude » ou de « Lords of Dogtown », dans les séquences où l’on se dit, « Woaw la baraque de fou !!!« . De grandes dalles au sol, des murs immaculés d’un beau crépi. Un longboard en bois accroché au mur, un mélange pur et sobre de contemporain et de beach vibes. Derrière, une mini rampe de skate, un jacuzzi… le matos reste gréé dans le jardin complètement abrité du vent. « Le plus cool c’est de tout avoir devant chez soi. Le matin tu te lèves et tu te retrouves souvent face à un sacré dilemme ; Surf? Windsurf? Foil? S.U.P. … »

10325594_758220470899434_7638406430988556867_n

*À l’issue de cette journée, les 10 meilleurs seront qualifiés pour faire partie du top 30 l’année prochaine, les 10 derniers du classement annuel seront rétrogradés et devront repasser par une qualification qui aura lieu courant 2015.

Une réaction au sujet de « SO RAD EN BALADE – Rip Curl Windsurfing Pro Tour – « Qualification Series » Carro »

  1. Tu devrais envoyer un CV à l’EQUIPE ….. Faut savoir saisir les chances …… euro is euros !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *