SO RAD REPOST – Taïnos Soukouss’ 2015 – « Juste faire hennir les chevaux du plaisir ! »

GARE AU CHOC THERMIQUE SUR SO RAD LE MAG !!!

Après la première partie du reportage sur les artistes shapers de l’Ultimate Test Tour de ce matin, traçons « dré dans l’pentu » avec assez de speed pour se laisser glisser vers les flow enivrants des West Indies. Je laisse maintenant les commandes à Olivié Lafleur pour un report de contest le plus hot qui soit. Intense, vivant… On s’y croirait, jusqu’à ce qu’on se rende compte que la chaleur sort de l’énergie du texte (et du radiateur de mon bureau d’hiver… -5° dehors et toujours pas de flocons à l’horizon…)

Texte enflammé : Olivié Lafleur – Taïnos Guadeloupe

Photos/vidéo dorées : Ludivine & Simon – Ploof Video

« On a eu une année de merde aux Antilles, just un mois de Janvier 2014 fantastique puis quasi plus rien, juste de quoi faire du slalom de temps en temps, pas de grosse houle de Nord à surfer et Windsurfer, des Sargasses qui dérivent depuis des mois pour pourrir un peu plus les rares sessions..La loose Totale, quand soudain, le miracle, les charts s’affolent enfin, le vent souffle vraiment sur la Caraîbe depuis trois jours, Enfiiiin du vent d’est pile pour notre TAÏNOS SOUKOUSS by Cataraïbes. Hugo Thélier le Boss du club en est à sa 4 iéme édition d’affilé qui à chaque fois est un succès, il sonne le tocsin, on s’y mets tous à donf, de St Anne avec Windy à Basse-Terre avec Gonzo et Stephen, le plan média, les inscriptions, tous les détails qui font que cette étape du GPE WINDSURF TOUR sont rodés et voués aux succès , tous bénévolement pour que Vive le Windsurf en Guadeloupe.

Dés le jeudi et le premier jour de swell, on savait que l’on allait se gaver en condiss, Titoun Martin y est venu pour déchirer le spot, on l’a suivi toute l’année via le web, il a encore pris du niveau, c’est incontestablement devenu un boss à l’international et sa place de 9 sur le tour PWA a une vraie valeur. jamais la Guadeloupe n’a eu deux si grands waverider que sont Titoun et Camille JUBAN le King GPE encore en phase de rééducation suite à son opération de l’épaule . GPE8 nous a promis de venir participer à la fête en étant juge le dimanche (Il sera là toute la journée sous la tente des juges! merci), on est très content qu’il vienne et à la fois triste que la finale inéluctable entre lui et Titoun n’aura pas lieu comme à chaque fois depuis 4 ans. Personne d’autre que lui n’a le niveau pour battre la Sauterelle Saintannaise. F193 (Titoun) est battable sur « un malentendu » et encore !!! il faudrait qu’il se blesse en finale avant d’avoir fait un saut et un surf !! On a espéré jusqu’à la veille voir Brawznhino ,le Champion du monde 2013PWA, il était chaud, pas loin, à St Barth, avait son matos, le stop en avion privé avec Vincent Beauvarlet mais au dernier moment il s’est ravisé préférant siroter avec sa nana sur l’ile brillante . Pas grave, tant pis pour le buzz, mais j’aurai bien aimé le voir se manger Bad Girl face à Titoun.

Il est 5 heures ½ du mat quand je pars de Matoub’s pour rejoindre Batri, il y a plus de 30 noeuds dans les hauteurs et encore plus de nœuds dans mon estomac, j’ai comme le sentiment que je vais à l’abattoir, je hais autant que j’adore les compèts, j’ai plus de 45 ans au compteur mais je suis plus fébrile qu’un gamin,il m’arrive toujours quelque chose de « tragique » pendant le contest ou juste avant, je n’ai jamais gagné en vagues, même chez moi à Batri, spot que je ride depuis sa découverte par Fred Chapel en 1990 !!! Je vais à « l’abattoir », je le sais mais j’y vais quand même, le plaisir de retrouver tous mes potes de ride est plus fort que tout, pour l’ambiance que l’on arrive à distiller sur nos contests, cette ambiance de fraternité, de fête et de symbiose avec les éléments, cet esprit, ce virus magique propre au windsurf que m’a inoculé Karim Goujon, le grand maitre du Windsurf pro français des années 90.

C’est pour cela que j’y vais, pour encore faire perdurer et continuer son « travail » auprès des jeunes générations, L’Esprit FPBA a illuminé ma jeunesse et j’essaye autant que je peux de faire passer le témoin du WindsurfPlaisir . Je débarque à 6 heures et comme un clin d’oeil à ma condition de « vieux » deux gamins Saintannais (Vladim et Keylian) squattent « ma » place de parking en mode camping entre « mes » deux arbres !! je rigole intérieurement, plus aucun respect,putain !, yeeessss les gamins, vous me faites plaisir, vous êtes le futur j’suis déjà le passé avec mes habitudes de vieux.., ils vont direct à l’eau, pleins de passion, les sets rentrent, le spot est magnifique, il fait beau et déjà à l’aube le vent blast le Canal des Saintes. Hugo et Stephen débarquent dans la foulée et on s’active tous ensemble à monter le camp, tentes, drapeaux, sono….le Briefing est prévu pour 10h du mat’, on part pour une double élimination sur deux jours comme en world cup, 32 inscrits, tous les cadors senior du Tour sont là, 2 filles Laeti Bernard notre copine ex champ de france de vague 98 qui vient de Guyane chaque année et Maêlys Larami, la tite bomb de Stanne d’a peine 17 ans et avec elle un bon nombre de jeunes Stannais de la Freestyleschool issus du Kiddy Tour et des CJ Kids Classic  avec comme chef de file Tom JUBAN qui vit là sa dernière année en jeun’s..On a d’ores et déjà gagné notre pari sur le GPE Windsurf Tour, une nouvelle génération déboule, aussi bien en vague qu’en slalom ,en l’espace de 6 ans le Windsurf est devenu La discipline phare de la Voile Guadeloupéenne en nombre de licenciés et de compétiteurs  et ce, grâce au travail d’à peine une dizaine de personnes sans aucune aide fédérale, juste animés par la meme passion. Stoked !!!

BATRI est deux vagues :BAD GIRL en haut du spot en fer à cheval qui s’enroule sur un point break tapissé de block où « au milieu coule une riviére »  comme dirait Robert Redford! Du grand hardcore où toute erreur se paie cash dans les blocks, Bad Girl détruit votre matos sans pitié si vous n’arrivez pas à lire ses sets qui décalent et ferment par endroit vous laissant seul vous échouer dans la rivière comme une putain de sargasse malodorante. Bad Girl est un Challenge aussi jouissif que terrifiant pour ceux qui osent y attaquer son bowl . SOUL KAYES est le corner sous le vent, l’autre face de ce skate park liquide (définition donnée au spot par le grand Titou Baudet!) taillé pour le plaisir du rider mais aussi des spectateurs qui peuvent quasi vous toucher du bout du doigt en plein aerial. Soul Kayes doit son nom à ses blocks (kayes en créole!) volcaniques et lisses sans oursin à cause de l’eau douce de la rivière. Soul Kayes pourtant est une fausse amie car elle aussi vous fracasse votre matos si vous faite le malin à la moindre faute de « lecture » . En gros BATRI rend humble, car quelque soit votre niveau, vous irez aux blocks !! pas moins qu’à Hookipa’a !! si ce n’est plus… krkkrkrkrk EXPLICIT WAVERIDING ONLY est le slogan de cette édition .

Windy fait le tableau de la double, tout est pro et équitable sur le tour, pas de magouille,12 minutes de heat,1 saut et 2 surf, 8 têtes de séries, tirage au sort pour les autres..la petite gamine de deux ans qui tire à l’aveugle les heats envoie direct se rejoindre dans la première poule Titoun, Vincent « El Cascador » chaud comme la braise comdab, Tom Juban et le petit rookie du tour qui déboite :Jules Forli qui a à peine plus de 12 ans et qui n’a peur de rien.. Un grain passe au large, juste avant le début des hostilités, Titoun est collé et ne fait fait rien de bon , jules part direct dans les blocks pendant que Vincent et Tom saute sur tout ce qui se ride et explosent leur heat !!!! A moins de 5 minutes de la fin du heat, Doomdoom le chef juge annule le bordel !!! Illogique et unfair total pour Tom et Vinc’ qui ont pris des bomb, mais logique dans la mesure où le vent va repartir pour ne plus nous lâcher pendant tout le weekend . Bien vu Doomdoom, l’expérience des juges parle d’entrée de jeu ça fait plaiz. Titoun a eu chaud !!! comme quoi, Windy (qui ne juge jamais son fils quand il courre!) a raison quand il dit que « rien n’est jamais gagné ou perdu en vague ! ».. On attend un peu et biimmm, le Canal se blanchit . Samedi 3 janvier, 11 h du mat et déjà du monde sur Batri, la sono crache du bon son, Gonzo prends le micro, le ciel est dégagé , il y a déjà eu quelques gréments explosés rien qu’au warmup,et ce vent qui monte encore, c’est quoi le délire ?!! ça sent le grand cru, il y a une espèce de tension palpable sur cet ancien sanctuaire Amérindien. Je suis en admiration devant les gosses qui vont se mette à l’eau face aux gros sets de Bad Girl, ils sont plein de courage, mais beaucoup vont tomber au champ d’écume d’entrée de jeu . Le meilleur des young Tom Juban ne pourra rien faire avec Jules face aux ultra toxiques en contest que sont Vincent et Titoun après le re-start. Keylian Lucien le dernier vainqueur de la CJ KIDS CLASSIC les venge en passant un tour mais Matéo Levillain le fils du grand Wicked Arnaud se fait fracasser.Hormis Keylian tous iront au tapis, pas de miracle non plus pour nos sistas, Laetitia et Maëlys qui buttent sur des garçons meilleurs qu’eux dans des heats pas facile. Most respect à elle, elle sont notre fierté, sortent et attaquent les vagues là où beaucoup de mâles feraient pale figure .En haut de tableau les Saintannais font la loi, Titoun, Keylian,Hans Sacher le boss de la Freestyleschool est en grande forme, Arnaud Lethuilier et Julien Quéniart riprizent Salines, Sainte-Anne sud arrivent en ¼ avec El Cascador from The World et Edson Génipa from Le Phare,est le slalomeur qui a bien progressé cette année en vague.

Le vent monte encore.Il y a plus de 25 nœuds + dans les rafales, avec le vent de nord est, t’es à la rue à Bad Girl qui balance du set mast High, et carrément bien toilé à Soul Kayes en 4.6 !! Vu du bord on se rends pas bien compte de la complexité du délire mais cela n’empêche pas Nathan Loridon qui avait éjecté Kilian du Couedic en demi l’an passé de scorer des bomb avec notre revenant de blessure au sooopa style, Raph Benhamou au taquet en surf comme s’il était né là . Teddy Romain est pour moi depuis longtemps l’un des riders les plus beau à voir naviguer tant il est stylish , un mélange félin à la Guibourdin quand il ne tirait pas des bords à 3 nœuds sur des canots, avec en plus une belle dose de radicalité, il passe easy avec Arnaud « wicked » Levillain qui enfin est en phase avec le spot cette année sur cette Soukouss’ où malgré son immense talent il n’a jamais performé ! Ce spot ne se dompte pas par l’agressivité, il sera toujours plus fort que vous, si vous voulez le « défoncer » il faut le faire avec Amour et Respect et surtout sans Peur ! au moindre relâchement d’un de ces trois facteur, il vous sanctionne ! Si Arnaud ,enfin le comprends il n’en est pas de même pour Stephane « Le Snake » GPE 3 le rider surement le plus doué et complet de Guadeloupe depuis près de 10 ans, Le mentalist des contests, qui rebondit toujours à la fin, il n’a jamais fait mieux que 5 ieme sur la Soukouss’ ! Au warmup c’est palpable, il n’est pas en phase, il part aux block direct, balance un doigt d’honneur à la face de Soul Kayes, il a mis des chaussons pour ne pas se blesser les pieds mais passe en ¼ easy, le Snake chasse depuis 4 ans notre « graal intercommunal », le titre overall Slalom/Vague du GPE WINDSURF TOUR.On s’est toujours fait coiffer par Titoun sur le fil . Perso, j’ai lâché l’affaire du titre Overall ,je l’ai frolé 3 ans de suite sans succès  c’est bon, j’ai ma dose ! J’ai même frolé l’overdose l’an passé, je suis content d’être en vie ici et là . « Marcher sur l’eau, éviter les péages,jamais souffrir, juste faire hennir les chevaux du plaisir » est la phrase de Bashung qui tourne en boucle, comme une bouée de secours dans ma tête .Rien n’y fait, je navigue comme une merde comdab en compèt, le cœur au bord de la rupture à chaque vague, je passe en ¼ avec Seb Riffault, 4 iéme il y a 3 ans affronter mon frère d’eau le Snake  avec Teddy et Nathan . Que du Lourd : je suis mort !

Titoun ne fait aucun quartier et étale sa classe internationale à la face des spectateurs de plus en plus nombreux , balance de gros pushloop tweaké sur les set de Bad Girl, rentre du 3,6 air comme si vous jibiez, il déchire, pulvérise le spot. Quand il est venu pour la première fois à Bad Girl il y a trois ans de cela, il fut direct à l’aise, en phase avec les sets, se faisant rarement décalquer tout en attaquant frontalement le bordel. Il semble imbatable sur cette édition ! Julien « Ti snake » Quéniart assure et enfile les perles sur Soul Kayes. Il ne reste deja plus de jeunes sur le tableau quand Hans et Vincent passe eux aussi rejoindre La Sauterrele et Ti Snake . Les gros bras du Waveriding made in GPE répondent présent avec classe, Edson et Ludo Piquet ne peuvent rien y faire.
Arnaud « false bad »Levillain et Sebastien « false droopy »Riffault ne laissent aucune chance a Mika Gielen en 5.3 !! à la rue et Raph Benhamou qui part aux block , adieu les demis pour eux !

J’ai troqué ma 4.9 par ma 4.6 sortie deux fois cette année, je sais que je suis cuit mais garde au fond de moi un ti espoir . Saloperie de mental qui vous paralyse, j’suis encore à la rue à Bad Girl qui ressemble plus à Bag-dad qu’a ma « chérie féroce ».Je regarde pas ce que font les autres et assure mon heat, je ne comprends pas pourquoi je suis si à la rue en 4.6 . Je mets ça sur le compte de l’émotion, j’ai eu une vague à deux air enchainés, fait un classique cheesefront bien propre. Stef semble dépité, quand on va voir les résultats, l’un de nous deux passe, c’est moi ! Ya man avec Teddy. Teddy avait gagné la première édition de la TAÏNOS SOUKOUSS’ en 2003 devant moi et n’avait jamais re-scoré depuis à la mesure de son talent.
Titoun déroule en enroule tout ce qui passe sous son gun . Atomisator Sauterelle passe en finale avec Hans qui est poussé vers le haut du tableau grâce à son gros level mais aussi grâce à la ferveur palpable de tous ses kids de la Freestyle school qui l’adule, lui qui s’en occupe comme s’ils étaient ses propres enfants, émerveillés par ce papa de ride .L’Educateur sportif avec un grand E….les scores sont serrés et les juges discutent grave sur le cas de Vincent qui fait 3, mais qui n’est vraiment pas loin de passer . El Cascador est vert car même s’il s’en fout en apparence il ne fait jamais de contest pour faire « derrière », c’est un competiteur né à la sauce Le Snake, qui ne lâche jamais mais qui n’en fait pas un fromage pour autant. Julien est 4 mais navigue vraiment bien sur soul Kayes.

Pour ma demi, j’ai étarqué ma voile au wish mais j’suis encore à la rue, WTFuck, impossible de scorer les bomb de bad girl, obliger d’aller se battre avec les copains à Soul Kayes. Mauvais choix de vagues, stress intense, rien de bon ne passe pour moi tandis qu’Arnaud ne doute de rien et atomise quelques gros bowl en haut, il passe logiquement avec Teddy en finale..On sort de l’eau par le fortin au vent, on traverse la rivière pour aller à la table des scores, où windy semble désolé pour moi .Genre « mais putain qu’est ce que tu fous ??, allez courage petit frère, j’ai 51 ans now et moi aussi à 45 ans j’ai laché l’affaire au niveau mental, trop dur passé cet âge de lutter avec les kids qui même s’ils ne naviguent pas mieux ont bien plus Faim….. »
La finale de la simple se joue à Bad Girl en alternance avec le corner de Soul Kayes. Elle dure près de 18 minutes. Les frér’eau défoncent le spot et se font défoncer, tous iront aux blocks sauf Titoun qui y réchappe in extremis. Teddy va littéralement voir son matos dériver et se faire pilonner méthodiquement jusqu’à loin sous le vent . Incroyable niveau sur l’eau, le public est en transe, les bières sont à1 euros, la sono crache du super son, les gamins sont au spectacle. Ce sont bien les meilleurs de la journée, il n’y a pas photo. En tant que coureur vous rêvez d’en être, mais savoir perdre est aussi important que de savoir gagner (surtout quand on gagne rarement!!) et franchement c’est de la balle. Une merveille de compet .Cataraïbes bijoux !
Titoun est 1, rrrhabon man, easyyyy ?!!. Teddy est 2 ,enfin une belle place pour lui, Hans peut être fier car il a réussi l’exploit d’être resté focus sur sa compet tout en gérant les sollicitations non stop de ses kids, Chapeau bas, sa nouvelle paternité lui va comme un gant, le Love est présent dans son regard, Arnaud qui a passé la journée à s’occuper de son fils, du matos des autres qu’il courrait chercher dans les blocks comme s’il courrait sur du sable fin, peut être fier de lui. Gros niveau, gros mental ,grosse générosité , bigup !

Il est 15h et on a bouclé le premier tour !!! Windy décide de balancer la double dans la foulée. Panique chez les gosses, et les moins gosses, faut y retourner ! Et ouais c’est le tarif..Vive la fête, Ok !!! mais avant faut aller faire frémir son cortex sur l’eau.
Tom Juban qui a passé son temps sur l’eau en surf ou en wind entre les heats fait parler son sens aiguë du surfsailing à la Juban style , Jerome Beaugendre a oublié ses douleurs à la cheville et montre qu’il est bien un local qui rock’s ce spot. Jonas « yasala » Astorga from St François n’a pas oublié qu’il était aussi un windsurfer autant qu’un voileux trad’ avait cassé en deux sa brand new JP deux jours avant ici même en reception d’un over rotated front, il fait parler la poudre avec Jules Forli le petit Saint-Franciscain de 12 ans+ !!!! Jules rêve d’être comme il l’a dit sur le Journal de France Antilles « aussi fort que Camille et Titoun » il mets la barre high mais en as les moyens (comme beaucoup de cette nouvelle génération qui monte!) mais pour cela il faudra qu’il résiste aux fausses sirènes du mini « auto star system » qu’est cette plaie de facebook pour les gamins qui finissent par préférer le nombre de likes aux sessions « anonymes » entre potes. Résister à la pression des proches, faire gaffe à la prise du melon qui guette cette génération, la route est longue..En tout cas, bigup Jules ! Matteo Levillain l’autre kid qui monte est out mais sera fort aussi s’il résiste à la blablalblaa….. (idem Jules!)

Laetitia Bernard passe son tour aussi avec brio et renvoie deux hommes à leur petit roller illustré, yesss Sea-reine ! Théo Didier le slalomeur qui grignote des places chaque année ne se loupe pas lui non plus, Steven et Alain qui vient, à 45 ans ,nous rejoindre pour voir ce que :« c’est ces compet qui font le buzz en GPE ! » et qui navigue sur ses propres board !!! (yess!) il navigue pour la première fois ici, il est out mais est ravi de l’ambiance qu’il découvre !
Lucas « Ti balaou » Dargent, le killer (en slalom) de l’est du Phare de Vieux-fort est en repêchage après avoir pourtant décalqué en surf son heat de la simple : il avait oublié de bien sauter devant les juges ! Il ne se loupe pas et depuis qu’il est devenu aussi un surfeur l’an passé, il a pris logiquement des tours en Wavesailing ! Vladim ,pur produit de la filière Freestyleschool passe avec classe aussi en enchainant les turns ciselés sur Soul Kayes ! Fin de la journée?!!!que dalle, ya encore du vent et des vagues et comme Windy ne lache jamais rien, il nous balance tous les gamins dans une TAÏNOS supersession d’une demi heure .. FPBA spirit jusqu’au bout …J’ai une pensée pour les juges Panpan,Doomdoom, Chap’s et JP JUBAN …ils ont les yeux rougis pour les embruns mais continuent d’assurer leur mission..A ce niveau d’abnégation pour la cause, le mot « mission » est juste . Missionnaire du Windsurf ! MOST RESPECT.

A 18h Panpan est obligé d’aller acheter deux caisses de bières en cata pour ravitailler le bar déjà à sec, on est tous aux anges, les jeunes et leurs copains sont plus de 30 à camper sur place, entre ceux qui pêchent dans la riviere, ceux qui surfent sur Soul Kayes et ceux qui se font des mamours …tout roule, ils attendent le repas. Il y a pas mal de riders qui sont rentrés chez eux éreintés par cette journée marathon . Hugo, Virginie et Stephen le noyau dur de Cataraïbes continuent d’assurer pour que tout le monde s’éclate. Windy fait péter l’apéro tandis que Doomdoom a pris en main les grillades. Stephen nous a préparé un bon repas avec sa mère en fin d’après midi . Poulet grillé, pates et crèpes au choco pour tous ! On refait le monde du wind entre potins et grandes « révélations ».. Exquis moments mais je suis obligé de vous passer les détails sur le surf de nuit sous la lune d’un des « grands enfants » de la troupe… A 1 h du mat la nana de Stephen rentre chez elle et quitte la tente conjugale : trop dur, trop root’s ?!! A 4 h du mat on a cru que la tente aller s’arracher sous les rafales, il était temps pour moi d’aller passer une heure au bassin de Dolé sous les cascades à 27° …1 heure de pur sirotage histoire de bien commencer la nouvelle journée !

2 sauts 2 surfs pris en compte ! Rhhiiin?!!! Windy est intraitable. Il y a de l’air encore et toujours et les vagues n’ont pas baissé d’un iota !! A 10 h c’est parti pour la double il y a carrément foule sur le spot, le bouche à oreilles a fonctionné, la campagne de pub depuis 10 jours 12 fois par jour de NRJ aussi, plus les réseaux sociaux, il y en a même comme le grand Mano Laurent qui déboule de St Anne en famille pour le spectacle . Entre les anonymes et les connaisseurs ,le spot est blindé ! Re-Stoked .

Seul El Cascador manquera à l’appel obligé d’aller assurer un vol prévu au dernier moment, au tél il nous a dit « c’est kool les brothers ,mais de toute façon j’ai mal de partout après plusieurs mois sans rider, re-commencer direct par Batri c’était un peu too much ! Bon courage a vous, enjoy la vie , les gars ! »..
Ludo « so what » Piquet est bel et bien de retour, il ride comme chez lui à la Digue ou à la Komunal de Ste Anne. Il a dompté le sale virus qui lui planté l’année passée, ça fait du bien de le revoir en pleine forme il passe en compagnie de Tom Juban qui prends des watts à chaque minute de plus passée sur l’eau. Exit Keylian et Jules les rookies prometteurs . C’est le tarif mais ils ont la vie devant pour être devant les grands !
Arnaud Lethuillier surfe comme jamais je ne l’ai vu ! Parfaite maitrise de Soul Kayes mais il oublie de sauter bien qu’il menait en surf. Avec deux sauts à faire et différents svp !!!! cela devient la clef obligatoire pour ouvrir les portes des heats à suivre. Deux Basseterriens aux deux premières places, « on sauve les meubles » me dis je. Bien joué Jérome Beaugendre et Edson Génipa qui ride en 5.7 alors que l’on a du mal a tenir nos 5m !! Jonas « Yasala » n’est plus vraiment là et étrenne une nouveau type de voile aéré en son centre d’un panneau de mono en moins (pour plus de contrôle  au surf?)…après la board en deux,rude weekend pour sa bourse..

Raf Benhamou continue sur sa belle lancée de la veille et passe avec Théo « le grignoteur » de points mais bon je me répète, en tout cas il a « grignoté » Nathan Loridon qui accumule les pépins aprés son choc violent la veille du contest où il a détruis sa board avec son coccyx dans un jump!!!! la pression cette année après sa belle place de 4 de l’an passé ? Ou bien peut être le lit trop douillet du super gite qu’il avait pris avec sa doudou ? Le mystère reste entier ,mais en tout cas on perd là un sacré prétendant au carré magique ! Double élimination comme une double peine au sens littéral du terme !!! exit aussi Lulu Dargent qui malgré tout a bien pris son pied et c’est là l’essentiel . Il est parti direct surfer en bas du spot : Pas sur que Lulu finisse médecin vu le balan avec lequel il est parti surfer …Un balaou en manque ça peut faire peur !

Laeti s’arrête là aussi avec Mika qui manque d’entrainement, Vladim Rud est le kid en forme et le prouve en faisant 2 juste derrière Le snake qui entame à la perfection « son retour des ténèbres », GPE3 a viré ses chaussons de fillette, il gère comdab quand c’est chaud pour son tail . Il ne peut pas se louper à ce stade de la compet car avec une place de 17 ou 21 tu peux dire adieux au titre overall . Il le veut et il l’aura !
Il reste encore deux heats avant le mien et jsuis déjà en stress maxi, je sais même pas quelle voile prendre , Hans aussi est stressé,il voit les heats se courir et il attends son heure en cogitant, il est motivé pour remonter en finale, au pire il serait 4..je signerai bien des deux pieds pour être à sa place ! Les potes ont beau vous dire, « putain oliiive, mets toi kool » attendre son heat est quelque chose d’affreux, ça fait long time que je le sais : une victoire se construit principalement sur son mental..et mon mental est en …miette !

Tom survole son heat, un Juban peut en cacher un autre, là c’est clair !son style en surf est bluffant d’autant qu’il fait ses études en france et navigue peu, il a le Juban fluid inside..Il est kool dans sa tête tout comme l’est Ludo deterPiquet ,exit le Batri crew, Jérome et Edson, je suis le dernier représentant en lice du Canal, encore un heat et ce sera fini pour moi, je pourrai aller boire deux bières en me disant qu’il faut vraiment que j’arrête les contests !
Le Snake crache son venin sur soul Kayes, il tue le heat avec deux sauts parfaits et deux beaux surfs, Raph suit la cadence victorieuse de GPE3 . Bybye Vladim Rud ,reste kool tu vas bientôt être un gars à craindre en compet .Théo Didier a enchainé les front loop mais a un peu oublié de varier les plaisirs avec de beaux surf…ça grignote, ça grignote !

Les portes de « l’abattoir » scintillent au large de Bad Girl quand on s’élance avec Julien Queniart, Tom et Ludo. Le vent est moins fort que la veille, les sets sont piégeux mais propres sur Bad..Je reste en haut, ne me précipite pas sur chaque vague… il faut sauter avant tout!Les minutes passent et je me retrouve seul à Bad Girl, assure un bon cheese front et un gros high jump une main histoire d’en finir avec cette « corvée » une bonne vague qui connecte plus tard je suis avec les frangins sur le corner de Soul Kayes, je ne sais plus qui part aux blocks, Ludo, Julien, Tom ? Je ne sais pas ce qui m’arrive, je suis devenu calme, mon cœur a arrêté de s’exciter. Je pense tactique, c’est quoi ce bordel, ?!! la phrase de Windy de la veille « à 45 ans t’as plus envie » est réelle sauf que là j’ai just plus envie de stresser juste « faire hennir les chevaux du plaisir ! » comme disait le grand Bashung !
Je fais 1 no frap avec un Tom pas loin derrière. Ya Man re-re-stoked !

En allant voir les résultats je découvre Le Snake, mon pote, le pied en sang, le talon ouvert sur une bonne longueur, c’est cruel mais je pense direct à son titre overall ! Je chasse la mauvaise idée et lui souhaite tout le meilleur  « Un homme à terre ! » est l’une de ses répliques préférés du Big Lebowski ,on fout la blague ensemble mais j’ai mal pour lui, normalement c’est à moi qu’arrive ce genre de truc ! Dans ce heat de la mort où ni El Cascador n’est au départ ni Le Snake, Seb Riffault puuuulvérise sa planche et son grément alors qu’il est qualifié d’office sans stef et Vinc’ . Raph jouera le jeu et fracassera soul Kayes tout seul pendant 12 minutes !

Allez ,faut que je fasse au moins 3 de mont heat et comme ça je fini 7 au général me dis-je tout bas avant la demi de la double élimination ! Dla merde !!! je pête le heat avec la même tactique que dans le heat d’avant avec toujours Tom qui ne lache rien, exit Raph et Seb…je suis d’ores et déjà sur un petit nuage, je ne vois même plus le public au raz des blocks..La pointe est saturée de monde, le vent et les vagues sont parfaites, il me reste plus que 4 heats à gagner pour aller chatouiller la Sauterelle. Je croise Titoun qui s’est mis en mode guerrier pendant notre pause. « Titoun j’arrive, tiens toi prêt !! »… ça fait quatre ans que je dis ça à Camille et lui….ils ne m’ont jamais vus revenir « des ténèbres de la double » comme dirait Stef .Hans semble de plus en plus stressé, je lui dit qu’il faut absolument qu’il mette sa 4.9, que le vent est moins fort que la veille  lui, veut une victoire qu’il construirai à Bad Girl ! Il a pas tort mais c’est bel et bien à Soul Kayes face à quelques mètres des juges que tout se joue !

Sauter à Bad Girl et surfer à soul Kayes est le combo gagnant cet année avec une vague qui connecte en bonus extra ball et ça le fait . Je bas Tom en man on man…..je suis déjà plus là ….  «Marcher sur l’eau, éviter les péages, Jamais Souffrir, juste faire hennir les chevaux du plaisir ! », +12 minutes, je bas mon Frangin Arnaud Levillain en réfléchissant à mon choix de vague ! Wtfuck !!!on m’a marabouté ou quoi, ?? que paso ?… +12 minutes, Hans aussi !!!!je reste à l’eau, hors de question de sortir, je nage en plein bonheur, Windy me demande si je veux une pause ! Zob, je suis comme un bébé dans son liquide amniotique, je bois quelques gorgés d’eau de mer, j’attends Teddy!!!: + 12 minutes plus tard, je gagne encore !!!!j’aime ce spot plus que tout, et il me le rends enfin en contest, comme lors de nos bonnes freesessions ensemble depuis 1990 ! Sensation de dingue ! L’appréhension et la peur de perdre se sont évaporés depuis plus de 5 heats .Je vis enfin ce dont après quoi je courre sans jamais y croire depuis tant d’année . Rentrer par la rivière et voir une foule entière vous féliciter est un sentiment unique, mon égo est pulvérisé et flotte en petit morceaux entre les blocks de Soul kayes…. Je suis bien mais il faut encore que j’aille faire la finale contre mon petit frère Titoun…Sur un malentendu, pourquoi pas une super finale ! 18 minutes plus tard je suis devant lui en surf mais il est loin devant en jump avec ses pushloop tweakés face auxquels mes cheese à la Bernd Flessner font pale figure.C’est koooool . On rentre par la rivière, je flotte au dessus de la terre ferme. Le meilleur est Titoun ,normal, mais pour la première fois de ma vie en compet pendant 7 heats, j’ai connu l’Ivresse de la victoire ! Gros shoot. Stoked + l’infini !

Le reste est un peu flouté dans mon cerveau mais Titoun après deux trois interviews va direct aller retourner à l’eau faire le spectacle en terminant 1 encore de la « Le Bon Coin.fr supersession » avec en show exclusif un nouveau move de ouf (bientôt une séquence complète du bordel) avec toujours là ,Arnaud Levillain et Tom Juban sur le podium.. On fait pêter le champagne sur le podium, on s’embrasse, on rigole, on se félicite, ya plein de Cupidons qui balancent des flêches de partout sur la foule.Hugo, Gonzo, Stephen, Vivi et tout ceux qui sont bénévolement derrière cette TAÏNOS SOUKOUSS’ ont encore démontrés que ce sport est vraiment unique au monde. Unique .

La nuit est déjà tombé sur Batri quand je remonte dans ma montagne à Matoub’s, ya encore le Cd de Bashung qui tourne dans ma caisse,j’écoute sa version des « mots Bleus »…. une phrase me vient dans la tête comme une évidence : « dans la Vie, on a l’âge de ses Rêves ! »….c’est ça la morale de cette histoire…Demain il y a encore des vagues et du vents, la vie est belle .

Olivié pour Cabu

EXCUSEZ POUR LES FAUTES, MAIS JE SORS DE LA DOUCHE!

RESULTATS/
1 ANTOINE « TITOUN » MARTIN: F193 / JP/PRYDE, WINDY SAILS….
2 OLIVIé « RASTAÏNOS » LAFLEUR: GPE4/ TAÏNOS,HOT SAILS MAUI,RICO KING
3 TEDDY « STYLISH »ROMAIN / WINDSURF SENTANN GUADELOUPE
4 HANS « FREE » SACHER GPE 7 / FREESTYLESCHOOL, EZZY SAILS
5 ARNAUD « WICKED » LEVILLAIN GPE 60 / MAISONS 60 JOURS, TAÏNOS
6 TOM « KOOL » JUBAN GPE88 / GOYA SAILS, QUATRO, TAÏNOS
7 RAPH « YESI » BENHAMOU
8 SEB « FALSE DROOPY »RIFFAULT
9 EXAEQUO . LUDO « SO » PIQUET GPE85 / GAASTRA,TABOU
9 EXAEQUO, STEF « LE SNAKE » QUENIART GPE3/ MAUI SAILS, PSYCHO BUNNY
TOUS LES RESULTATS ICI http://windsurfguadeloupe.over-blog.com/res-tainos-soukouss-2015.html


EXTRA VIDEO/ BY LE STUDIO PLOOF.
LES PHOTOS SONT DE LUDIVINE PLOOF . ELLES M’EN A FILé 3000!!!! ELLES SONT PAS TOUTES Là MAIS YEN A A PEU PRES POUR TOUT LE MONDE. ELLES SONT CLASSés PAR ORDRE CHRONOLOGIQUE, ENJOY IT,,, BIGUP LULU ET MERCI

HANS SACHER

LUDO PIQUET

EDSON GENIPA


EL CASCADOR

RAPH BENHAMOU

SEB RIFFAULT

LE SNAKE


TEDDY ROMAIN


SEQUENCE SAUTERELLE MAGIC TITOUN


EL CASCADOR

TITOUN


ARNAUD LEVILLAIN

re-ARNAUD


re-HANS

re-ARNAUD


NO HAND AIR TITOUN


STYLISH DREAD TEDDY!

Jéjé BEAUGENDRE


RESPECT MOTHER OCEAN, TAÏNOS STAND

YASALA JONAS ASTORGA


LE BOSS DU GPE WINDSURF TOUR. ERIC « windy » MARTIN

NATHAN LORIDON

TEDDY AGAIN


ARNAUD AGAIN

HANS ET VINCENT / MATOS GUARD


OLIVIé LAFLEUR

TI BALAOU DARGENT


GONZO LE CO-BOSS DE TAÏNOS SANS QUI PAS GRAND CHOSE SERAIT POSSIBLE!

LA REGION GUADELOUPE/ « merci pour ce moment »


ARNAUD LETHUILLIER

LE SPECTACLE AU RAZ DES BLOCKS


JULIEN « rush » QUENIART

LA LUMIERE VIENT DES JEUNES….


MOANA ET LEA..TAÏNOS YOUTH GIRL POWER.15 ET 14 ANS.

HUGO THELIER, 23 ANS.LE BOSS DE CATARAÏBES. MOST RESPECT POUR SON ENGAGEMENT POUR LE WINDSURF GUADELOUPEEN!


COLIN BEAUGENDRE SERA UN GRAND WINDSURFEUR. ON PRENDS LES PARIS???!

PLOOFPLOOF, DOOMDOOM et WINDY. IL Y A UN GAMIN SUR CETTE PHOTO, IL A DES LUNETTES BLEUES. VIVE DOOMDOOM.

TOM JUBAN, LA CLASSE JUBAN DANS SES VEINES.


KEYLIAN LUCIEN, YES

JUDIKAEL HINAULT

JULES FORLI

RICO KING ..LOKAL SPONSOR FOR A LOKAL CONTEST.

L’EXPERIENCE AU SERVICE DU WINDSURF LIBRE. FRED CHAPEL,WINDY ET DOOMDOOM.. MANQUE JP JUBAN ET PANPAN SUR LA PHOTO


MAELYS « SWEET »LARAMI

CONCENTRé DE JEUN’S AU BRIEFING


SENIOR CONCENTRéS AU BRIEFING…ARNAUD ET HANS

LULU AIR TI BALAOU

THEO « le grignoteur » DIDIER


RE LULU

RAPH SUPER STYLE

VLADIM RUD, YESS


LEATI BERNARD

SORTI DE L’EAU A BAD GIRL POUR LE SNAKE AVEC MATTEO NATIVELLE ET ENZO CAVALLINI.


LUDO PIQUET SEQUENCE


LE SNAKE DE RETOUR DES TENEBRES,


AIR RAPH BENHAMOU,

3.6 AIR OF TITOUN,


OLIVIé sur BAD « punta preta » GIRL


TOM JUBAN STYLE



OLIVIé SEQUENCE


TITOUN DANS LES BLOCKS PENDANT LA FINALE

LES JEUNES SAVENT SLASHER.. TITOUN


….LES VIEUX AUSSI. OLIVIé


TITOUN ET OLIVIé. RESPECT MUTUEL ENTRE UNE SAUTERELLE ET UN BALAOU FREE.


LAETI /SUPERSESSION

MAELYS/ SUPERSESSION


HANS / SUPERSESSION


RE BLOCK. TITOUN/SUPERSESSION.

TAÏNOS YOUTH SUPERSESSION/ 1 TOM JUBAN, 2 JULES FORLI, 3EXAEQUO/ MATTEO NATIVELLE, KEYLIAN LUCIEN


YOUTH POWER/ TOM JUBAN,VLADIM RUD, KEYLIAN LUCIEN

LAETI BERNARD NOTRE SEA-REINE DE GUYANE!


« JUSTE FAIRE HENNIR LES CHEVAUX DU PLAISIR! » LA BIZ

Une réaction au sujet de « SO RAD REPOST – Taïnos Soukouss’ 2015 – « Juste faire hennir les chevaux du plaisir ! » »

  1. Super, je me suis régalé à te lire et à rêver sur les tofs, tu as de beaux restes et une belle énergie que tu as toujours eue d’ailleurs !
    La biz huevito
    François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *