Hier soir un ancien hangar tremblait tant les basses envoyaient pour cette soirée organisée par le BT59.

Avec un excellent Scarfingers pour chauffer une foule nombreuse sur ses sets lives endiablés. Une rapidité d’exécution détonnante, une inspiration musicale piochée dans pléthore de styles différents, jonglant du hip hop au dubstep avec dextérité.

The Geek x VRV prenait le relais sur des basslines plus posées, plus trip hop, permettant au public un peu de repos.

THA TRICKAZ ensuite… Que dire? C’était juste vraiment dingue. La salle débordant de gens tous plus hypnotisés les uns que les autres par le charisme des deux DJ’s, tout le monde dansait, sautait, pas la moindre altercation, que des « good vibes ». Enflammés derrière les platines, ils sont sortis chacun leurs tours pour se jeter dans la foule, non sans l’avoir chauffé à blanc auparavant… Du grand live, je ressens encore les basses vibrer dans ma cage thoracique… Énorme claque!!! Merci.

crédit photo: So Rad
crédit photo: So Rad

BootyBen. Après les chats surénervés  de THA TRICKAZ , ça n’allait pas être facile de garder le rythme. Malheureusement, BootyBen ne peut lutter contre une brèche dans la salle, et le public aura disparu en quelques minutes… Seuls les plus passionnés (ou les plus perchés) seront restés jusqu’à la fin. Dommage car même sans arriver au niveau du set précédent, le son inadapté à ce moment de la soirée aurait pu au contraire, en changeant la sélection de son DJ set, finir en apothéose.

Bref, des soirées comme ça on en veux plus souvent.

À très vite pour les Chroniques d’une Assiette,

Colin

Une réaction au sujet de « LA BRÈVE MUSICALE DE SO RAD »

  1. toujours aussi lol Colin j’adore,like tous se que vous voulez bien sûr ne regardé pas les fautes d’orthographe iiiiiiiiiii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *