ANTIO FILE MOU

αντίο φίλε μου. . . Antio file mou. . . Au revoir mon ami. . .

C’est le message de Val, de Guillaume, d’Eric, de Ronda, de Costa, de toute une famille d’amis, pour Flo, parti voguer sous d’autres horizons bien trop tôt. . . Peut-être est-il retourné en Grèce, là où, quelques mois plus tôt, il navigait entre les montagnes et descendait leurs pentes, alors enneigées, skis aux pieds, en compagnie de mon amie Val. . . C’est d’ailleurs elle qui m’a raconté ce bout de voyage tout en couleurs. Je le gardais au chaud, pour une de ces froides journées d’hiver. Mais la bise glaciale n’a pas toujours besoin de souffler pour vous geler les os, lorsque une aussi terrible nouvelle tombe. . . Ce petit récit de voyage, plus qu’un hommage, se lit comme un Au Revoir, un A Plus Tard, quelque part autour du Mont Parnasse. . .

Le 18 Mars 2018

Du ski en Grèce ??? C’est l’écho que nous renvoyait les gens lorsque l’on évoquait notre petit projet. Et pourquoi pas ?
Pourtant la grosse meringue, le Mont Parnasse, 2260 m, nous invite à des runs ludiques sur une neige toujours printanière.
Un stade de neige de 21 pistes et 4 itinéraires hors pistes balisés et un joli potentiel de randonnée, sans grosses infrastructures et immobilier ostentatoires, l’homme, ce bâtisseur, a pour une fois eu la main douce.
Nous imaginons facilement le charme du spot en mode estival, en VTT, univers minéral et sa végétation méditerranéenne.

3 jours de Carnaval à Galaxidi, 3 jours de ski au Mont Parnasse, 2 jours à Athènes et une semaine de voile d’île en île, du sur mesure ! Enfin non. Çà, c’était avant… avant les aléas du chantier naval.

Selon un rituel ancestral de 1801, la guerre de la farine sévit à Galaxidi pour notre plus grand plaisir. Munis de nos sacs de farine colorée nous retombons immédiatement en enfance pour nous salir, salir le voisin et nous barbouiller de pigments. Tous dans la rue ! Un sacré lâcher prise !
Les rencontres… des gens charmants, accueillants, sans stress, ici on ne se gare pas on se pose, on ne conduit pas on se promène et on respecte la sieste et l’ouzo time.
La semaine de navigation tourne au stand by dans le chantier naval de Aktio, le catamaran bloqué derrière quelques rangées de bateaux et la grue de mise à l’eau en panne. Aucun souci, dormir sur cales c’est déjà l’apprivoiser.
Nos petits curieux vont en profiter pour visiter une autre station de ski dans le Péloponnèse, Kalavryta. Au départ de Diakopto, à deux pas du port, un petit train à crémaillères nous embarque au fond du canyon. Que ça valait le détour, c’est superbe ! Et le dôme de neige qui nous attendait tout aussi sympa.
Je vous laisse découvrir et faire les curieux pour en savoir plus…

Merci Belle Lurette la goélette de nous avoir accueilli dans tes mats chaleureux, merci Capitaine Eric, Ronda, Stella, Maria, Costa, Guillaume et Flo.

Val’
#greekspiritforever

A Flo’. . .

Pages

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *