SO RAD STYLE MASTER – Christiaan Zweers

En trip à Bonaire en juin dernier (ABC Islands, south-west indies), on était tombé sur un secret spot avec une vague toute mignonne.

Une gauche, petite mais ultra propre, deux surfers et un kitesurfer. Ce dernier se mettait bien en wakestyle, utilisant chaque vagues comme kicker, enchainant les « handlepass » et les « grabs » comme vous changez de slip.

Ce spot reste caché loin des objectifs, mais le mec s’appelle Christiaan Zweers, a un style ultra smooth et posé quand il s’agit d’enchainer les tricks…

Alors à défaut de voir la vague en question, vous pouvez vous faire une idée de la couleur de l’eau…

2 réactions au sujet de « SO RAD STYLE MASTER – Christiaan Zweers »

  1. J’ai regardé le live pendant quelques minutes, j’ai vite zappé …… Trop de temps morts. Et spectacle bien moyen ….
    J’ai assisté au premier Super Funboard du POPB, deuxième rang, face aux ventilos, c’était gigantesque !!!!!!
    Pas de saut, de freestyle mais avec tous les champions du moment, BERCY plein à craquer, ambiance de folie !!!!!! EXTRAORDINAIRE !!!!!
    Rien que du slalom !!!!! Tous ces gars découvraient la discipline comme leurs spectateurs.
    J’ai dû y retourner 2 fois ?
    L’adjonction d’une rampe pour grosses boîtes a déconnecté la majorité des spectateurs de leur propre pratique basée à l’époque et comme maintenant et pour 80% des windsurfeurs sur le freeride ……
    Notre sport exige un phénomène naturel, le vent ……. Pour ma part se faire tracter ou pousser par des ventilos, ou est la différence Colin ……
    Salut mon ami, Alain

    1. C’est vrai, je reste intimement convaincu que le meilleur moyen de promouvoir nos sports de glisse, et de faire rêver les gens, reste par le biais de belles images dans des endroits sauvages, avec de beaux paysages (pas forcément dans des endroits tropicaux d’ailleurs).

      Mais l’Indoor, comme le tow-in permettent de mettre le windsurf, ou le wakeboard (pour remplacer le kite) au même plan que le motocross… Donc ça brasse du monde et élargi le public. Après est-ce une intention louable, est-ce bénéfique pour un sport de glisse qui ne fonctionne (quasiment) qu’aux élément naturels? C’est un débat entre les puristes ( je me plais à penser que j’en fais partie…) et ceux qui voudraient voir le windsurf devenir aussi populaire que le foot.

      C’est comme les piscines à vague, wave-garden… L’homme a toujours voulu recréer sa propre version de la nature. Je ne me vois pas vraiment surfer une vague artificielle h/24. et pourtant cela va se développer, des compétitions vont se créer sur ce format (ex: tow-in dans une piscine à vague à Tenerife, WTF?!!? Et pourtant bien réel)…

      Maintenant en tant que média. il faut parler de tout ça, ça fait partie de notre paysage sportif. Il faut faire en sorte que ce genre de manifestations ne nous ridiculise pas, ce qui était le cas le premier soir. Ils se sont un peu rattrapés par la suite, mais il y a quand même un immense fossé entre le « vrai » windsurf et le « funboard de piscine ». Et je pense qu’avec certaines remises en question, évolutions (le concept n’a pas évolué depuis les années 90′) le show pourrait devenir irréel et impressionnant, au lieu de ça pour le moment on a droit aux mêmes figures qu’à l’époque.

      Pour le problème éco-responsable de la chose… je me tairais sur le sujet, sinon je peux supprimer cet article derechef hahaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *