GABOUSCHE

Voici Gabriel AKA Gaboushe sur le gram. C’est comme ça qu’on l’a rencontré, après que Léo Bunouf m’en ait parlé entre deux récits de ses aventures surfistiquo-trip-photographiques. Il me l’avait décrit comme quelqu’un de cool et de talentueux derrière son objectif… On a un peu discuté avec le photographe néo-toulousain, et c’est comme ça que l’on vous propose, dans incessamment sous peu, un nouveau carnet, sorti de la série V.I.P.

Salut,

Je m’appelle Gabriel Renault et je viens de cette belle contrée qu’est la Normandie, vous savez, là où est officiellement le Mont Saint-Michel (désolé les bretons!). J’ai 26 ans et je suis en deuxième année d’étude de photo à l’ETPA à Toulouse.

Je fais pas mal de skateboard, c’est en partie ce qui m’a amené vers la photographie, et puis j’ai un peu baigné dedans en étant gamin. C’est surtout mon beau-père qui m’a refilé le virus. Je trouvais ça super cool. En regardant les images qu’il avait fait de nous (famille et amis) ou de nos voyages ça me donnait des frissons. On revoit le temps qui passe. La photo ça permet d’immortaliser un moment. C’est une preuve, une chose qui a existé mais qui n’est plus, ou qui est différente aujourd’hui.

Au départ je faisais ça sans réfléchir. Le but était simplement d’immortaliser des moments, que ce soit des soirées entre potes, des simples moments de vie ou des tricks de skateboard. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais, j’en avais juste envie et puis ça me faisait bouger et rencontrer des gens. J’ai toujours plaisir à voir ces images prisent des années avant.

Aujourd’hui et depuis 3 ou 4 ans, je réalise principalement des images autour du skateboard. C’est toujours excitant de découvrir de nouveaux spots et qu’un pote claque un gros trick dessus! J’adore documenter la vie et les sessions. Le monde de la planche à roulettes a sa propre esthétique, je la trouve magnifique. Photographier des gens, des endroits, des moments décisifs c’est la joie. Depuis le temps j’ai réussi à accumuler pas mal d’images « skateboardistiques » de Normandie, de Norvège (principalement Oslo) et de Toulouse. Le skate et la photographie sont pour moi deux médiums qui vont ensemble. Partout où je vais j’emporte ma planche et mon appareil.

En dehors du skateboard, avec l’école j’ai découvert la photographie autrement. Je fais des choses que je n’aurais jamais fait par moi même. C’est comme si un nouveau monde dans la photo m’avait ouvert ses portes. On se rend compte qu’il y a plein de trucs intéressants à faire. Par exemple, tout le monde pense que les natures mortes c’est relou, et bien non! C’est super kiffant (ok, pas tout le temps je vous l’accorde…). Cette école m’a ouvert les yeux sur d’autres choses en photographie, on se rend compte que c’est un monde immense. Elle m’a aussi permis de penser un peu plus les images de skateboard. Alors aujourd’hui je m’éclate toujours avec un appareil photo ! En plus si mes images peuvent un jour donner envie à certains de commencer la photographie et bien ça me fera bien plaiz’ !

Wesh!

L’INSTAGRAM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.